Premier podcast, depuis Catane (1)

Du nouveau sur ET d’Orion !

Grâce au talent incomparable de Sacha et Natacha, me voici lancé dans l’aventure du podcast ! Comme en témoignent leurs blogs et le laboratoire du web qu’est le site Mémoire-Vive, ils sont les experts les plus compétents, les mieux informés et les plus inventifs de toute la blogosphère ! 😉 C’est par leurs bons soins, et parce qu’une certaine société de téléphonie finlandaise (vive l’Europe !) ne s’y est pas trompée non plus, que je me retrouve presque magiquement en possession d’un Nokia N90 qui me permet de réaliser de petites séquences vidéos qui se retrouveront de temps en temps sur ce site !

Ceci est donc mon tout premier podcast, un essai dont vous aurez l’indulgence de ne pas trop railler la piètre qualité…

Je l’ai tourné à Catane (ou Catania), à l’occasion d’une conférence dans cette ville sicilienne où les laves de l’Etna se jettent parfois ardemment dans la mer, et le hasard a voulu que j’y sois témoin d’un événement que j’aurais tenu pour parfaitement anecdotique si je n’avais pas assisté ensuite aux scènes de liesse qu’il a entraînées dans toute la ville, et probablement au-delà…

Ce podcast – que dis-je, ce vidpodcast ! hé hé… – se déroule en quatre parties (voir les trois posts suivants, car je ne sais pas poster plusieurs vidéos dans le même message !), prises à différents moments de cette journée du 28 mai, étrangement historique pour la ville de Catane et pour ses habitants…

Suspense ! 😉

ET

Premier épisode : je ne sais pas encore ce qui se passe…

3 réflexions sur « Premier podcast, depuis Catane (1) »

  1. Comme il s’agit d’une premiere, je me permets un commentaire d’autant plus que j’ai beaucoup apprecie !!
    Dans les deux premieres video, la ville et l’Etna sont decrits de facon calme et contemplative, un peu a la facon d’un Nicolas Hulot, ce qui permet de laisser le champ libre a l’imagination. L’inexperience de l’auteur est tout de meme trahie par le « voila » final (sur un ton montant) generalement absent chez les grands journalistes (Robert Namias, J.C Narcy ou R. Giquel pour ne citer que les plus grand).
    La troisieme video comme tu le dis donne la part belle aux « temoignages » des supporters, qui ont l’avantage d’etre dans un italien tres accessible (il est vrai plus accessible aux gens ayant frequente les virages des stades de football qu’aux adorateurs de la litterature italienne).
    Enfin, fait remarquable, le feu d’artifice (un peu different il est vrai) annonce dans la deuxieme video, apparait dans la quatrieme, ce qui est en quelque sorte la cerise sur le gateau.
    Je dirais donc que cette premiere en quatre episodes est tres reussie et je t’encourage grandement pour la suite.

  2. Et un vlogueur de plus ! Bienvenue E.T. 😉

    Denis, vous oubliez certains grands reporters du siècle dernier. Je pense Albert Londres, Gunter Wallraff et autres Hervé Claude. (dans le désordre) 😛

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *