Sept, nombre magique entre tous !

Sept, nombre magique entre tous !

Sept, comme les sept merveilles du monde.
Comme les sept jours de la semaine.
Comme les sept nains, ou les bottes de sept lieues.

Sept, comme les sept planètes (visibles à l’œil nu).
Comme les sept jours de la Création dans la Genèse.
Comme les sept péchés capitaux ou les sept trompettes.

Sept, comme 7, nombre premier, nombre premier de Mersenne, d’ailleurs (7 = 2^3 -1), nombre chanceux (au sens mathématique), nombre sûr (au sens de la cryptologie)…

Sept, comme le pH de l’eau pure.

Sept, comme l’heptagone, premier polygone régulier non constructible à l’aide de la règle et du compas.

Sept, comme le nombre de cuves dans un hexagone élémentaire de l’observatoire Pierre Auger (bon, désolé, là c’est très private joke 😉 )

Etc. Etc.

Et puis sept… comme Paris 7 !

Paris 7, c’est l’Université Dennis Diderot, à Paris. (Tiens, il y a 7 lettres dans Diderot !)

Bon, voilà : si j’ai été très absent de ce blog ces derniers jours, c’est notamment parce que je préparais une audition pour devenir professeur de cette université, et que cette audition a eu lieu… aujourd’hui !

Alors, alors ? Suspense…
En m’y rendant, j’ai fait un petit détour par une petite rue près de Jussieu (la rue des Chantiers – qui est effectivement en chantier en ce moment !). Alors que je hâtais le pas pour ne pas manquer l’heure, mon œil fut attiré par un petit bout de carton sur lequel j’allais poser le pied. Qu’était-ce ? Une carte à jouer ! Ça vous arrive souvent, vous, de tomber sur des cartes à jouer dans la rue ? Moi non plus !

À une époque, ça m’arrivait régulièrement, et je me disais : c’est bizarre, tout de même. Comment une carte peut-elle se retrouver comme ça au milieu de la rue, ou dans un caniveau ? Perdre un jeu complet, qui tombe d’un sac ou d’une poche, je comprends. Quelques cartes glissant d’un jeu, peut-être aussi (encore que…). Mais une seule carte ? Isolée. Y a-t-il des gens qui en sèment exprès ? Des férus de cartomancie qui laissent en quelque sorte certains messages savants à des passants en quête de signes, de symboles à interpréter ?

Toujours est-il que cela faisait bien une dizaine d’année que je n’en avais plus trouvé (les lutins étaient-ils en grève ?), mais que ce midi, justement, en me rendant à mon audition de Paris 7, je tombe nez à nez avec une de ces cartes, bien en évidence au milieu du trottoir, pratiquement sous ma chaussure !

Face vers le haut, c’était un… sept !

Bah oui, c’est comme ça. Un sept de pique.

Non, non, je ne suis pas en train de me reconvertir dans la cartomancie ! 😉 Mais c’était un clin d’œil amusant, auquel je me suis empressé de répondre par un amical sourire. Et, bien sûr, je ne pouvais pas laisser cette carte là, seule, dans la rue, sous un ciel menaçant, au beau milieu du trottoir, condamner à subir les assauts de la pluie ou de je ne sais quelle semelle indifférente.
Alors voilà, je l’ai ramassée, je l’ai glissée dans ma poche, et… la voici :

Ah, j’ai oublié de vous dire : oui, je l’ai eu, ce poste !
Me voilà donc professeur à Paris 7.

Vous en voulez davantage ? Au verso de la carte, il y avait marqué… « Paris » ! Si, si, c’est vrai ! Voilà, c’était une carte Paris 7…

Me voici donc admis à la table de jeu. Il reste maintenant à jouer la partie…

Par les sept doigts de la main, salut à tous !

ET

PS : Au fait, l’un des sept nains ne s’appelle-il pas « Prof » ?

11 réflexions sur « Sept, nombre magique entre tous ! »

  1. Toutes mes félicitations ! Et bon courage pour cette nouvelle aventure. Entre nous, je ne me fais pas trop de soucis pour vous, question aventure (entre le baby foot dans les sommets, la rencontre Royal, et la carte magique…) je crois bien que cette histoire n’est pas tout à fait terminée, elle ne fait que commencer.

    ps: effectivement « Prof » existe, et il n’est pas toujours très sérieux, paraît il !

    pps: Au fait, vous avez rencontré Stephan Hawking ?

  2. Chapeau bas pour ce succès ! hi hi le clin d’oeil du 7 dans la rue des chantiers en chantier, pour un nouveau poste et une nouvelle aventure, ça aurait plu à Jung et à Pérec un truc comme ça non ?
    Je te souhaite le meilleur… (faut dire que sous l’étoile de Diderot tu seras en bonne compagnie 😉

  3. Merci Matthieu ! Comme tu le verras, j’ai finalement posté la réponse de Stephen Hawking… J’ai été assez gêné par les conditions de la rencontre, mais tant pis. Ceci dit « rencontrer » Stephen Hawking est une notion difficile à définir, compte tenu de son terrible handicap. Il ne peut plus interagir avec son ordinateur (qui lui permet de communiquer avec autrui) que par l’intermédiaire de ses yeux, dont un dispositif détecte le mouvement, ce qui rend tout échange extrêmement difficile et toute réaction extrêmement lente (il sélectionne les mots un à un pour formuler des réponses : il lui faut 15 minutes pour répondre en deux petites phrases à une question non préparée !). Cela dit, j’ai pu croiser son regard, et je dois dire qu’il était d’une intensité troublante : sans doute parce que c’est effectivement son seul canal vers « l’extérieur », qu’il a donc investi de toute sa faculté d’expression et de communication. J’en garde un souvenir étrange, à la fois puissant et énigmatique. C’est ce regard que je retiendrai : il y a bien là quelque chose de vivant et de vibrant…

  4. Félicitations ! Ravi pour toi, et ravi pour tes futurs élèves ! Quant aux cartes à jouer, j’en trouvais beaucoup à un moment, et c’était parfois vraiment amusant. Mais franchement, celle du « Paris 7 » dépasse de loin tous les clins d’oeil que j’ai pu voir !

    J’en profite pour dire que je lis ton blog avec grand plaisir. Merci ! 🙂

  5. bonjour, eh bien moi aussi j’ai une laison inceparable avec le nombre 7 ,mon extrait de naissance n°917 , mon permis ya un 7 parmis ces numero ; mon bac je l’ai eu en 1987 aprés 3 fois , mon mariage le 27.07.1993, dernierement j’ai comme un pres sentiment que ce nombre avant il me donne de la chance,mais dernierement c’est un nombre d’echec pour moi , mais je ne suis pas telement sure, de toute façon le nombre 7 à un grand tour avec moi,avant j’ai cru que j’étais la seul qui a cette laisons avec le7 ,mais tant mieux qu’il ya des gens parreil ; bref priere de me contacter sur ma boite email ; merci

  6. salut
    j suis tombée par hasard sur votre blog, cherchant à connaitre la signification du sept de pique, sachant que cette carte a croisé curieuement mon chemin comme vous et je ne pouvais guere la laisser, parcequ’elle, comme si s’adressait à moi!!
    je ne suis pas à paris 7, mais à paris 1 !!
    bon, j espere qu elle me portera chance!

  7. 7 est en effet un nombre incroyablement mystéieux puisque 14 est son double…et qu’en plus c’est 13
    incrémenté d’une UNITÉ !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *